viernes, 20 de noviembre de 2015

Le poème de la semaine


      El Departamento de Francés se une a la iniciativa de difundir la poesía, no sólo como actividad perfectamente justificada dentro del ámbito del plurilingüismo, sino también como una herramienta  para conocer el alma humana.
     "La poesía es el diario escrito por una criatura del mar que vive en la tierra y desea volar", Carl Sandburg

Ilustración de Elena Romanova




Paris

 
Où fait-il bon même au coeur de l’orage
Où fait-il clair même au coeur de la nuit
L’air est alcool et le malheur courage
Carreaux cassés l’espoir encore y luit
Et les chansons montent des murs détruits


Jamais éteint renaissant de la braise
Perpétuel brûlot de la patrie
Du Point-du-Jour jusqu’au Père-Lachaise
Ce doux rosier au mois d’août refleuri
Gens de partout c’est le sang de Paris


Rien n’a l’éclat de Paris dans la poudre
Rien n’est si pur que son front d’insurgé
Rien n’est ni fort ni le feu ni la foudre
Que mon Paris défiant les dangers
Rien n’est si beau que ce Paris que j’ai


Rien ne m’a fait jamais battre le coeur
Rien ne m’a fait ainsi rire et pleurer
Comme ce cri de mon peuple vainqueur
Rien n’est si grand qu’un linceul déchiré
Paris Paris soi-même libéré.


Louis Aragon, 1944







1 comentario:

  1. Etat d'âme de Paris maintenant
    exprimé par les mots
    ressentis autre temps

    ResponderEliminar