lunes, 28 de mayo de 2018

Entre son et sens




Joseph Portal


LE CIMETIÈRE MARIN

(deux premières strophes)

I

Ce toit tranquille où marchent les colombes,

Entre les pins palpite, entre les tombes;

Midi le juste y compose de feux

La mer, la mer, toujours recommencée!

O récompense après une pensée

Qu’un long regard sur le calme des dieux!

II

Quel pur travail de fins éclairs consume

Maint diamant d’imperceptible écume,

Et quelle paix semble se concevoir!

Quand sur l’abîme un soleil se repose,

Ouvrages purs d’une éternelle cause,

Le Temps scintille et le Songe est savoir.

Paul Valéry

Le Cimetière marin. Méditation philosophique en 24 strophes 

Marcel Boos
 Matériel sélectionné par Rosalía Montoya

No hay comentarios:

Publicar un comentario